hypnose, hypnothérapie


Rien de mystérieux, comme vous allez le constater.

Regardez « Quand une mémoire traumatique est réactivée » sur YouTube.

C’est une bonne introduction pour une première séance de thérapie. Cela peut aussi s’appliquer sur d’autres traumas…

 

 

 

 

Que veut dire changement en psychothérapie ?

N’est-ce pas une question intéressante ?

C’est une modification des rapports qu’une personne entretient avec elle-même, avec les autres, et son environnement.

Il est intéressant de se demander pourquoi, et comment, s’impose sa nécessité.

Est-ce parce que tel ou tel aspect de l’univers relationnel du client est ressenti comme intolérable ?

Ce ne sont pas les éléments « réels » ou extérieurs, qui sont décisifs…, c’est le sentiment que « trop, c’est trop », que « ce n’est plus possible ».

En un mot, tant que la souffrance n’a pas atteint un seuil d’insupportable, le coût du changement est supérieur à la dépense occasionnée par le mal. Et l’on ne fait rien !

 

 

« DON’T smoke, DON’T Vape » : la société européenne de pneumologie dit non à la cigarette électronique !

« No pasaran »

C’est le message qu’a adressé l’European Respiratory Society (ERS) à propos de la e-cigarette et du tabac chauffé lors de son congrès annuel qui vient de fermer ses portes à Madrid.

Lors d’une assemblée générale, la société savante a totalement revu son point de vue, alignant sa position envers tous les nouveaux dérivés du tabac sur celle concernant la cigarette.

À la suite de l’OMS et de la FDA, c’est donc « DON’T smoke, DON’T Vape ». « Rien ne devrait rentrer dans les poumons que de l’air propre », insiste le Pr Robert Bals (Allemagne).

Un virage à 180°, comme le faisait remarquer une participante, puisque l’ERS avait jusqu’ici admis que le vapotage, malgré le manque de recul sur ses effets, était nettement moins nocif que la cigarette et pouvait donc constituer une aide au sevrage.

Les cas de lésions pulmonaires graves voire mortelles recensés aux USA ont certainement pesé dans la balance.

Parmi les autres arguments avancés par l’ERS : le fait que les jeunes qui n’auraient pas fumé se mettent à vapoter, que les ex-fumeurs qui ont stoppé la cigarette retombent dans l’addiction par ce biais et que de nombreux fumeurs deviennent des vapo-fumeurs, sans pour autant arrêter de fumer.

Même l’aide au sevrage que pouvait constituer l’e-cigarette est retoquée. « On a de plus en plus de preuves sur les effets délétères de la e-cigarette qui contrebalancent largement le modeste bénéfice sur l’arrêt du tabac » rappelle le Pr J rgen Vestbo (Royaume Uni).

Les études en faveur de l’e-cigarette pour l’aide au sevrage seraient contradictoires, et surtout les experts reprochent au switch de la cigarette classique à l’e-cigarette de ne pas supprimer l’addiction à la nicotine.

Selon eux, il faut donc en revenir à la prise en charge classique du tabagisme  — et la renforcer — avec les traitements pharmacologiques et les substituts nicotiniques.

L’ERS dénonce par ailleurs le rôle joué par l’industrie du tabac dans la promotion actuelle de tous ces produits, et souligne les conflits d’intérêts qui entachent beaucoup d’études de sécurité sur le sujet.

Source: legeneraliste.fr

Sinon, quelques séances d’hypnose permettent de supprimer cette envie/besoin/compulsion de fumer. L’hypnothérapeute cherche le pourquoi derrière le symptôme.

 

Cafouillage à la 72e Assemblée mondiale de la santé !

Après avoir été reconnu comme une maladie lors du premier jour de cette grande messe de l’OMS, le burn-out a finalement été rayé de la liste.

Ce rétropédalage a été annoncé, dès le lendemain, par un porte-parole indiquant que ce « syndrome d’épuisement professionnel » était un « phénomène lié au travail » et non une maladie. Il a également été précisé que le burn-out était déjà présent dans l’ancienne classification de l’OMS sous le chapitre « facteurs influençant l’état de santé », et que seuls quelques ajustements dans sa définition avaient été apportés dans celle qui rentrera en vigueur en janvier 2022.

Le burn-out y est décrit comme « un syndrome (…) résultant d’un stress chronique au travail qui n’a pas été géré avec succès », qui se caractérise par trois éléments : « un sentiment d’épuisement », « du cynisme ou des sentiments négativistes liés à son travail », et « une efficacité professionnelle réduite ».

En France également, le débat semble difficile autour de ce syndrome : en mai 2018, la ministre du travail a déclaré que le burn-out n’était pas une maladie professionnelle.

Sources: le-cercle-psy.scienceshumaines.com, divers

Journée Francophone Hypnose, Duval-Levesque, psychopraticien, coach, hypnotherapeute, addiction, dependance, boulimie, deuil, traumatisme, anxiete, peur, phobie, mal-etre, Toulouse, PNL, therapeute, burnout, stress,

Comité scientifique

Dr Jean-Pierre ALIBEU, Président du Comité scientifique, Voiron
Dr Patrick BELLET, Vaison-la-Romaine
Mme Christine BERLEMONT, Paris
Pr Bruno BONAZ, Grenoble
Mme Aline BRIQUEZ, Paris
Dr Catherine DEVOLDERE, Amiens
Maître Marie GRIMAUD, Paris
Dr Nazmine GULER, Metz
Dr Yves PERRON, Lausanne
Dr Chantal WOOD, Limoges

Cette journée s’adresse à tous les professionnels de santé concernés par l’hypnose thérapeutique dans leur champ de compétence

Renseignements : Christine DECLERCQ
c.declercq@trilogie-sante.com
Tél : 01 30 09 20 66

8h15 à 9h00  ACCUEIL DES CONGRESSISTES     (Merci de vous présenter au plus tard à 8h45)

9h00 à 9h15
Ouverture de la journée
La comorbidité du psycho-trauma
Dr Jean-Pierre ALIBEU, Voiron

9h15 à 10h00
Le « early life trauma », la neurophysiologie du trauma précoce face à l’hypnose
Pr Bruno BONAZ, CHU Grenoble-Alpes

10h00 à 10h45
La névrose post traumatique, maladie sociétale ?
Pr Jacques-Antoine MALAREWICZ, Paris

10h45 à 11h15   Pause-café

11h15 à 12h15
1ère session focus au choix
1. Hypnose et fin de vie
Aline BRIQUEZ, psychologue (Paris)
Dr Jean-Pierre ALIBEU, médecin de la douleur (Voiron)
Ou
2. Urgences, trauma et hypnose
Pr Pierre-Yves GUEUGNIAUD, Directeur médical du SAMU 69 (Lyon)
Dr Nazmine GULER, médecin urgentiste (Metz)
Ou
3. Traumatismes psychiques : un nouveau regard sur la douleur chronique en CETD
Dr Mario BARMAKI, médecin de la douleur (Lyon)
Ou
4. Hypnose précoce pour le trauma grave chez l’enfant
Dr Chantal WOOD, médecin de la douleur (Limoges)

12h15 à 14h00   Déjeuner libre

14h00 à 15h00
2ème session focus au choix
5. L’hypnose en maïeutique
Pascale FONTAINE, Annie PRIEUX, sages-femmes (Beauvais)
Ou
6. L’imagerie face au trauma, la radiothérapie face au trauma, quelle parole ?
Dr Alain DEGEORGE, radiologue (Chambéry)
Dr Dominique PELLE-FRANCOZ, radiologue (Lyon)
Sabrina SELLAM, infirmière (Paris)
Ou
7. L’hypnose en médecine humanitaire
Dr Jacqueline PAYRE, médecin (Lyon)
Ou
8. Hypnose pour les traumas de groupe : histoire de Vaison-la-Romaine
Dr Patrick BELLET, médecin (Vaison-la-Romaine)

15h00 à 15h15   Pause-café

15h15 à 16h15
3ème session focus au choix
9. Le traumatisme du viol face à la temporalité judiciaire
Maître Marie GRIMAUD, Avocate (Barreau de Paris)
Maud GUERIAUX, hypnothérapeute (Voiron)
Ou
10. Le traumatisme de la douleur et des soins chez l’enfant. Place de l’hypnose
Dr Catherine DEVOLDERE, pédiatre (Amiens)
Ou
11. Hypnose, trauma et phytothérapie
Dr Magali MARTIN, médecin (Saint-Ismier)
Ou
12. Rôle infirmier en psychotrauma
(Comment repérer et orienter, les limites dans la pratique hypnotique)
Christine BERLEMONT, formatrice en santé (Strasbourg)
Julie MORVAN, psychologue-hypnothérapeute (Brest)

16h15 à 16h30
Remise du Trophée 2020 du poster plébiscité par les congressistes

16h30 à 17h15
Table ronde
Hypnose et trauma, chacun sa part
Dr Jean-Pierre ALIBEU, (Voiron)
Maître Marie GRIMAUD, (Paris)
Dr Chantal WOOD, (Limoges)
Christine BERLEMONT, (Paris)
Dr Yves PERRON, (Lausanne)
Maud GUERIEUX, (Voiron)

17h15 à 17h45
Conférence de clôture
Y a-t-il une vie après le trauma ?
Pierre KAMMERER, Docteur en psychologie (Grenoble)

 

« Il n’y a pas de petits traumas.

Il n’y a que des traumas qui, additionnés, forgent l’ensemble d’une personnalité en société (…).

L’être humain est doté d’une résilience extraordinaire.

Cette résilience fait partie d’un processus en trois parties : survivre, grandir et évoluer.

L’homme oublie souvent les deux dernières.  Nous restons figés dans le passé. »

 

_____
Jean-Emmanuel Combe,
fondateur d’HUNKAAR.

 

 

Rencontre avec Jean-Jacques Charbonier, médecin anesthésiste français.

Passioné par les expériences de mort imminente.

Et vous, qu’en pensez-vous ?

Page suivante »