soutien psychologique


« Ce qui parle à notre coeur enfant

est ce qu’il y a de plus profond.

J’essaie d’aller par là.

J’essaie seulement ».

 
_________
Christian Bobin

.

Regardez cette Vidéo Inspirante de l’Auteur (cliquez) !

.

Je fais de ma vie un grand projet…

Je décide d’agir pour changer durablement !

Il est difficile de changer tous les domaines de sa vie à la fois, n’est-ce pas ?

Les travaux d’une maison se font pièce par pièce…

… Aussi est-il recommandé de choisir un domaine prioritaire dans lequel l’on souhaite voir changer des choses.

Je fais de ma vie un grand projet.jpgGuillaume Fond propose dans ce nouveau  livre de nous reconnecter à notre vie, en nous guidant dans l’appréhension ET la compréhension des événements de la vie ordinaire.

Car oui !

Souffrance et interrogations du quotidien peuvent se transformer en joie et bienveillance émotionnelle.

Les barrières se trouvent d’abord dans notre esprit.

Mais comment changer ces croyances si ancrées qui nous empêchent de devenir la personne que nous souhaitons incarner dans le monde?

L’auteur se livre, dès les premières pages, autour de son expérience personnelle.

Il invite le lecteur à la réflexion autour d’une approche complète du «soi» : corps, émotions, esprit et communication. Il aborde plusieurs aspects : couple, famille, travail, santé, nutrition.

Autour de conseils avisés et d’un ton résolument franc, Guillaume Fond structure sa pensée avec pédagogie, permettant au lecteur de cheminer progressivement de la réflexion à l’action avec des exemples simples et concrets.

Et parce que notre vie restera notre plus grand projet, elle mérite sans attendre toutes les attentions !

Je recommande la lecture de ce livre 🙂

L’auteur :

Guillaume Fond est docteur en psychiatrie et en neurosciences, enseignant, chercheur. Il est animateur régulier dans le Magazine de la santé auprès de Marina Carrère d’Encausse sur France 5.

Source: « Je fais de ma vie un grand projet », de Guillaume Fond, édition Flammarion

 

 

 

vacances F.Duval-Levesque, hypnopraticien, coach, thérapeute, psychopraticien, PNL, Toulouse, conférencier

 

Pour un enfant, la séparation de ses parents est le plus souvent un événement inattendu à la réalité duquel il éprouve des difficultés à se résoudre.

Aujourd’hui, se séparer n’a plus rien d’exceptionnel.

Chaque enfant a au moins un ou plusieurs camarades dont les parents sont séparés.

Toutefois, aussi courant que cela puisse paraître chez les autres, chaque enfant n’en demeure pas moins convaincu que ses parents, eux, resteront ensemble pour toujours.

Pour les enfants, la présence de la famille coule de source, elle est immuable à leurs yeux.

Lorsqu’ils apprennent que leurs parents vont divorcer, les enfants sont submergés par des sentiments de confusion et de douleur intense. Le monde devient tout à coup nettement moins simple et sûr. Ils ne peuvent imaginer un univers sans leur cocon familial. Leur base sûre, censée exister pour toujours – pensaient-ils –, est soudainement balayée. Pour les enfants, leurs parents sont ensemble et le resteront à jamais.

D’autres au contraire pressentent que leurs parents ne s’entendent plus très bien.

Une-semaine-chez-papa-une-semaine-chez-mamanMais, même si un enfant anticipe en quelque sorte la séparation de ses parents – par exemple parce qu’ils se disputent de plus en plus fréquemment – la pilule sera toujours très dure à avaler. Il s’agit en effet d’une réalité dont l’enfant ne veut pas, et qu’il refuse dès lors très souvent d’accepter.

La décision de vous séparer semble avoir projeté votre enfant dans l’œil d’un cyclone qui menace de tout emporter sur son passage.

Il est important pour lui de surmonter le premier choc de la douleur et du désespoir. Les parents qui sont prêts à se plonger dans le monde intérieur de leur enfant l’aideront d’autant mieux à encaisser la triste nouvelle.

Lorsque l’enfant commencera à se remettre du premier choc, il entamera une longue période placée sous le signe de la perte et du deuil. Malheureusement, vous n’avez aucun moyen de l’en prémunir.

Pendant cette période, vous devez permettre à son sentiment de sécurité et de confiance de se reconstruire, pas à pas.

Dans ce livre, vous découvirez les différentes manières d’aider votre enfant à traverser cette tempête d’émotions, et à restaurer sa confiance envers les adultes et envers lui-même. Vous aurez des élements de réponse à vos questions :

Comment les parents peuvent-ils offrir un « nid sûr » après une séparation ?

Comment préserver ou restaurer ce sentiment de sécurité et de confiance que vous inspiriez à votre enfant ?

Sachez quoi qu’il en soit que, en tant que parent, vous disposez de plusieurs cordes à votre arc. Vous vous en servirez d’autant plus aisément que vous connaîtrez les besoins de votre enfant et saurez interpréter ses signaux.

Ce livre est là pour vous aider et pour vous accompagner pas à pas à travers tout le processus de séparation.

Dans la partie 2, chacune de ses phases seront décrites et nous vous décrirons les attentions les plus bénéfiques aux enfants. Vous lirez le processus de rupture en commençant par la période de pré-séparation (chapitre 4), puis l’annonce proprement dite (chapitre 5) et le choix du mode de garde (chapitre 6). Ce livre vous aidera également à trouver votre place ainsi qu’un nouvel équilibre au sein d’une famille recomposée (chapitre 7). Dans la partie 3, vous découvrirez le réseau qui gravite autour des parents et l’aide qu’il peut apporter aux parents et aux enfants.

 

Source: « Une semaine chez Papa, une semaine chez Maman », de Claire Wiewauters et Monique Eyken, édition De Boeck

 

 

Vous avez un Trésor de Bienfaits en Vous…

Qu’est-ce qui vous retient en arrière ?
Que voudriez-vous changer, là, tout de suite ?
Quel avenir souhaitez-vous, et vers quoi ?

Vous n’êtes plus seul. Je peux vous accompagner pour de la psychothérapie (hypnose, pnl etc) et/ou du coaching.

Alors ensemble, libérons les poids de votre passé.
Retrouvez le bien-être dans votre présent.
Espérez et préparez le futur que vous méritez !

Réveillez le Géant qui Dort en Vous !

Cet ouvrage s’intéresse, s’adresse et est destiné en priorité aux adolescents dits intellectuellement précoces et aux jeunes adultes.

Mais aussi à ceux qui désirent mieux les connaître !

« Je déteste l’école, c’est un endroit où il faut toujours faire ce qu’on nous dit de faire. Moi je n’aime pas être commandé et je préfère travailler quand mon cerveau me dit de travailler.
– C’est quand ?
– C’est quand il se pose des questions. S’il sait déjà, il ne veut pas faire, et surtout pour faire des choses intelligentes.
– C’est-à-dire ?
– Déjà, ne pas écrire ou copier des textes, mais plutôt inventer des réponses, trouver des réponses à des problèmes, faire des calculs aussi »
Alexandre, 7 ans,
Q.I.T. = 139

Comprendre l'adolescent surdouéQuestions existentielles, sens aigu de la justice, curiosité dévorante, hypersensibilité, excellente mémoire, étonnante capacité à comprendre, incroyable pouvoir d’assimilation, mais aussi… solitude.

L’adolescence d’un jeune surdoué (ou Haut Potentiel, ou précoce) est un passage parfois douloureux, souvent bruyant, avec de nombreux obstacles dans la vie quotidienne, relationnelle ou scolaire.

Des défis remportés si l’entourage (parents, famille, enseignants…) apprend à mieux connaitre ce « drôle de zèbre ».

Ce qui les caractérise vraiment, au-delà de cette quête d’identité qui les rassemble, et qui est somme toute à peu près l’inverse d’une qualité à proprement parler, c’est une pensée créative, qui s’attaque souvent à plusieurs domaines simultanément. Mais aussi une angoisse existentielle, qui, si elle s’apaise de temps à autre, finit toujours par resurgir, les laissant orphelins d’une vraie identité.

Qui sont-ils enfin ?

Et comment les reconnaît-on, à défaut de pouvoir facilement les définir ?

Un tel potentiel, comme son nom l’indique, n’est certes pas un handicap – c’est bel et bien un atout – mais il accentue les difficultés liées à l’adolescence : le mal-être que ressentent fréquemment les adolescents est chez eux plus précoce, plus fort et plus long.

Généralement, ce qu’il est convenu d’appeler la crise d’adolescence survient après la puberté physiologique. Chez eux, les conflits la précèdent, dès l’âge de dix ans, puis sont exacerbés et perdurent à l’âge post-pubère.

Témoignages, conseils pratiques, pistes concrètes…

…vous aideront à mieux cerner votre zèbre et favoriser son épanouissement !

Qui est l’auteur Corinne Droehnlé-Breit ?

Corinne Droehnlé-Breit est docteure en psychologie et psychologue de l’enfance et de l’adolescence, diplômée de l’université Paris V – Sorbonne. Pratiquant en libéral depuis plus de 25 ans, elle anime très régulièrement des conférences autour des thèmes de la précocité, de la gémellité, de l’éducation, de l’adolescence, participe à des émissions télévisuelles et est l’auteure de différents ouvrages et de nombreux articles .

En 2012, elle a créé le cabinet Psy n Co, une structure inédite en France, où elle s’est entourée de collaborateurs dont les compétences complètent et améliorent sa propre pratique. C’est ainsi qu’une diététicienne, une sophrologue, une graphothérapeute, un ostéopathe et une conseillère en image œuvrent autour et avec Corinne Droehnlé-Breit, afin de permettre aux consultants de bénéficier de regards croisés sur leurs diff cultés et de les lever plus efficacement .

Source: « Comprendre l’adolescent surdoué (Comment apprivoiser mon zèbre) », de Corienne Droehnlé-Breit, édition de Boeck

L’hypnothérapie regroupe un ensemble très vaste de techniques.

Elle peut servir à :

– Réduire le stress, l’anxiété, améliorer la confiance en soi, préparer un examen ou une épreuve importante, améliorer sa communication : dans ces cas-là, le thérapeute n’est pas nécessairement un professionnel de santé. Un praticien ayant suivi une formation sérieuse (200 à 300 heures) dispensée, elle, par des professionnels de santé, peut tout à fait exercer.

–  Travailler sur les violences et les séquelles de traumatismes, lutter contre les addictions, faire face à des problèmes conjugaux ou familiaux lourds, des troubles sexuels, des névroses, des troubles du comportement, accompagner un deuil : dans ces cas-là, mieux vaut aller voir un hypnothérapeute spécialisé.

– Accompagner une chirurgie, un accouchement, un traitement pour soigner vos dents ou des acouphènes, soulager des douleurs chroniques, soigner une allergie : pour ce type de problématiques également, il est vivement conseillé de consulter un hypnothérapeute avec une solide expérience.

Page suivante »