« En confinement, notre pire ennemi,

c’est l’incertitude,

source de beaucoup d’anxiété »