Couple : pourquoi la période actuelle est plus propice à la séparation ?

Si l’été rime avec voyage à deux pour certains, diverses amourettes pour d’autres… La rentrée, elle, semble synonyme de rupture pour de nombreux couples.

Après une idylle au bord de la mer, de simples retrouvailles à deux ou encore plusieurs rencontres plus ou moins fructueuses, la magie de l’été se termine et c’est la rentrée qui commence.

Si l’humeur peut devenir morose lorsqu’il s’agit de reprendre le travail et de revenir à un cadre de vie professionnel et une routine, elle se ressent particulièrement au sein des couples. En effet, la rupture est plus susceptible de se produire en septembre ou en octobre.

F. Duval-Levesque, psychopraticien,hypnose, coach, mal-être, anxiété, angoisse, addiction, traumatisme, peur, séparation, rupture, souffrance, stress, PNL, téléséance, téléconsultation, avis, témoignage (2)

Le rôle des vacances dans la rupture

Un contraste peut se produire entre vos attentes et la réalité.

Lorsqu’il concerne les vacances et qu’il semble important, cela peut être signe que la rupture sera proche. Les couples attendent des vacances l’opportunité de se reposer et de se retrouver. Il y a donc une attente hyper importante autour des vacances, avec souvent une déception. Cela peut ajouter un sentiment de ne pas s’être suffisamment reposé.

La frustration, la déception et le manque de repos risquent donc de s’étendre au retour des vacances. Le couple s’interroge alors sur leur relation en émettant des interrogations et des jugements négatifs et la rupture éclate.

À l’inverse, si les vacances se sont particulièrement bien passées, le contraste avec le quotidien, dans ce cas, sera peut-être terrible à la rentrée. Vous vous dites que le quotidien va manger votre relation de couple et vous êtes envahis par toutes les charges que du quotidien.

Des secrets découverts pendant l’été

Passer du temps ensemble pendant les vacances rime aussi avec découverte – parfois belle, parfois moins.

Il est possible qu’un secret compromettant sur l’un des deux partenaires resurgisse pendant un moment partagé ensemble. Dans mon cabinet, les gens viennent beaucoup pour de l’infidélité. Il s’agit souvent de la découverte, pendant les vacances, d’une infidélité à travers un téléphone portable qui a trainé.

Quand ce n’est pas une infidélité qui dure depuis longtemps…

S’il semblerait qu’il y ait plus de risques de rupture en septembre, ce n’est évidemment pas le cas pour tout le monde.

Pour certains, cela peut simplement passer par quelques disputes, qui sont loin d’être nocives ! Je m’inquiète même des couples qui arrivent et qui me disent « ça fait 15 ans, tout se passe super bien, on ne s’est jamais disputés ».

C’est peut-être le signe que vous ne vous êtes pas suffisamment dit les choses… !

.
-> Les séances se font à mon cabinet toulousain, ou en téléconsultation (par Skype, WhatsApp, Zoom), ou au domicile de mon client. Plus d’informations utiles pour résoudre votre problème en cliquant sur les liens en haut de ce blog « duvallevesque-psychotherapie-hypnose.fr ». Mailez-moi ou appelez-moi pour tout conseil dont vous avez besoin. Tout finira par s’arranger 🙂

Du simple écart à la double vie, l’infidelité prend plusieurs formes.

Certaines sont tolérées, d’autres beaucoup moins ou pas du tout.

Pourquoi ?

La fidélité au conjoint est généralement définie comme le respect de l’exclusivité sexuelle.

Pourtant un conjoint « fidèle » selon cette définition l’est-il vraiment s’il ne fait jamais l’amour à sa conjointe, s’il préfère dormir avec le petit dernier-né, ou encore passer ses soirées à jouer à l’ordinateur ?

infideleCes surinvestissements (envers l’enfant, envers le jeu) pourraient-ils être considérés comme des infidélités puisqu’ils ont pour principe de faire passer la relation de couple au second plan et de la déserter ?

Qu’on le regrette ou qu’on l’approuve, la norme de fidélité passe prioritairement par le corps.

Soit parce qu’il matérialise l’attachement et la possessivité (l’amoureux se sent prioritaire du corps de son conjoint), soit parce que l’on considère que le corps et le cœur ne font finalement qu’un, et qu’il n’est donc pas possible d’être physiquement infidèle, sans l’être aussi mentalement.

Et vous, qu’en pensez-vous ?

L’amour, vous y croyez plus que jamais !

Mais vous vous en méfiez. Parce que vous en savez trop sur ses pièges ?

Ou pas assez sur son mode d’emploi ?

Pas facile de relier ensemble, et durablement, les pièces du kit “amour, couple, sexe”.

Alors, sachez inventer votre amour…

Aimer sans mode d'emploiNotre fameuse « moitié » existe-t-elle vraiment ?

Peut-on « gérer son image » dans la rencontre ?

L’amour peut-il durer toujours ?

Doit-on tout comprendre de l’autre ?

Et répondre à ses attentes ?

Peut-on éviter l’ennui, l’indifférence ou l’hostilité ? L’infidélité est-elle inévitable ?

L’amour est une aventure. Il surgit quand on oublie les méthodes infaillibles, les schémas classiques et les bons conseils, quand l’inconscient est de la partie.

Ce nouveau livre de l’auteur à succès Sophie Cadalen nous révèle comment opère cet inconscient en amour, nous poussant parfois à reproduire les erreurs que nous nous étions pourtant promis d’éviter.

Il nous aide à entrevoir ce qui à notre insu nous conditionne : préjugés, carcans moraux, héritages parentaux… Il nous invite surtout à écouter et suivre notre désir qui s’exprime au-delà de ces déterminismes.

En nous ouvrant à une rencontre vraie avec l’autre, nous pourrons inventer et réinventer, au jour le jour, la relation qui nous convient.

Source: « Aimer sans mode d’emploi : suivre les chemins de son désir« , de Sophie Cadalen, éditions Eyrolles

Pour changer,

pour se rassurer,

par frustration sexuelle ou

par solitude,

quelles sont les raisons qui poussent les maris volages à tromper leurs épouses ?

Messieurs les infidèles, pourquoi vous adonnez-vous à ces aventures extraconjugales ? Pour répondre à cette question le site internet de rencontres libertines FirstAffair a effectué un sondage auprès d’environ 1000 de ses membres et établi une liste des 5 justifications les plus fréquentes.

La réponse qui arrive en tête pour 42 % de ces messieurs, c’est l’envie de changement et le besoin de nouveauté. Comme l’a répondu de façon très imagé un des sondés « J’aime ma partenaire mais le sexe, c’est comme les repas. C’est ennuyeux de manger tous les jours la même chose ».

En deuxième position, avec un score de 21 % on trouve la réponse « je voulais tester ma valeur sur le marché ». Et se prouver ainsi que l’on n’a rien perdu de son pouvoir de séduction même après des années de vie à deux.

La troisième cause d’infidélité chez les hommes serait la frustration sexuelle. 11 % des sondés indiquent que le manque de relation sexuelles au sein de leurs couples les a poussés à avoir une aventure.

En quatrième position du top 5 des causes d’infidélité, 11 % des hommes volages justifient leur écart en disant qu’ils considèrent leur relation actuelle comme instable et que la recherche d’aventures correspond en fait à l’envie de trouver une nouvelle partenaire pour établir une relation durable.

Enfin 7 % des sondés expliquent leur infidélité par la solitude dans leur couple. « Mon mariage est réussi, témoigne un utilisateur du site de rencontre, mais ma femme est très souvent en déplacement professionnel, c’est pour cela que j’aime profiter de mes heures de solitude avec une aventure. »

A noter que le pendant féminin du sondage ne semble pas avoir été réalisé. Pourquoi ?

Source : LaNutrition.fr