La boulimie nerveuse commence à l’adolescence tardive ou au commencement de l’âge adulte, bien souvent pendant ou après une diète imposée.

Le trouble persiste au moins pendant plusieurs années pour la plupart de ces « adulescents ». Le trouble peut être chronique ou intermittent, avec une période de rémission, alternée avec des compulsions alimentaires qui épuisent le corps.

boulimie, f-duval-levesque-psychotherapie-psychopraticien-hypnotherapeute-emdr-sophrologie-coach-formateur-addiction-dependances-boulimie-depressionElle est plus difficile de détecter que l’anorexie.  La plupart des personnes boulimiques cachent leur maladie à leur entourage proche.

Quelques patientes souffrant de boulimie nerveuse peuvent aussi présenter des formes cachées d’anorexie mentale, avec une perte significative de poids et d’aménorrhée. A la longue, boulimie est pire que l’anorexie mentale. Les complications psychologiques risquent aussi d’être plus sévères.

Tout comme l’anorexie mentale, la boulimie nerveuse est un trouble prédominant chez la jeunesse, la population occidentale, les femmes, la classe moyenne et aisée.

Ce trouble apparaît, avec une fréquence similaire, dans la plupart des pays industrialisés, y compris les États-Unis, le Canada, partout en Europe, l’Australie, le Japon, la Nouvelle-Zélande et l’Afrique du Sud.

Le traitement de la boulimie et celui de la boulimie/anorexie requiert des soins médicaux et une psychothérapie.

 

.

Bénéficiez d’une information (entretien de 30 minutes gratuit et sans engagement)

pour un soutien psychologique, une psychothérapie ou du coaching en cliquant ici